Le triomphe de l’irresponsabilité budgétaires des candidats

Jamais campagne présidentielle n’a atteint de telles sommets de démagogie. A croire que les français sont prêts à gober n’importe quoi pour ne jamais regarder la réalité en face. Certains accusent les idéologies, mais il semble bien que celles-ci ne soient qu’un moyen facile pour les électeurs de ne pas regarder des réalités qui les dérangent. Il faut dire que la banque centrale européenne les encourage : hier Mario Draghi a encore déclaré qu’elle ne changerait rien à sa politique et que les vannes du crédit gratuit resteraient ouvertes encore pour longtemps. A croire que faire n’importe quoi n’a aucune conséquence. Cette théorie est malheureusement soutenue implicitement par de nombreux économistes, en général de gauche. Le jour où il faudra rendre des comptes risque d’être douloureux, particulièrement pour les retraités, les fonctionnaires et les plus défavorisés. Mais que faire quand environ 60% des français expriment leur désir pour voter pour des candidats dont les programmes ne sont qu’au mieux des utopies ?

augmentation des sépenses candidats 2017