Les adolescents font difficilement la différence entre le vrai et le faux

The Stanford History Education Group a publié le 22 novembre une importante étude sur la manière dont les adolescents évaluent l’information qu’ils reçoivent des médias et particulièrement internet. Les conclusions de cette étude sont qu’ils ont beaucoup de difficultés à évaluer la validité de ce qu’ils reçoivent et que donc il est très facile de les influencer.

Dans une étude réalisée par Eszter Hargittai à Northwestern University, il est demandé à 102 étudiants de classifier la fiabilité des informations, concernant des sujets importants pour eux, reçues sur GOOGLE SEARCH . Il apparait clairement que plus un lien est bien classé plus il est considéré comme fiable, alors que souvent les premiers à apparaitre sur la liste sont des liens sponsorisés ! l’étude faite par l’université de Stanford confirme complètement ce point.

Malheureusement cela n’est pas du au niveau intellectuel des étudiants : un échantillon d’élèves de Stanford University, une des universités les plus sélectives au monde, montrent les mêmes faiblesses : quand on leur demande de choisir le taux de fiabilité entre deux sites, le premier étant American Academy of Pediatrics, une des institutions médicales les plus anciennes et les plus respectée du monde médical, et the American College of Pediatricians, un petit groupe de médecins homophobes, plus de 50% des étudiants considèrent que c’est American College of Pediatricians qui est le plus fiable ! Quand on regarde la manière dont les étudiants prennent leur décision on découvre qu'ils ignorent tout des méthodes de bon sens qui leur permettraient de se faire une opinion mieux fondée.

Le problème des fausses informations publiés en grande masse pendant la campagne présidentielle aux USA montre l’importance de cette question. Et ce qui se passe en France actuellement montre que ce pays a des problèmes similaires

Il semble donc indispensable d’apprendre aux jeunes à former leur jugement et leur curiosité pour éviter de se comporter comme des moutons manipulés au gré des vents.

SOURCES: Stanford History Education Groupt.